Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Roger Favier

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi, février 22 2013

Maurienne Zap N°121


Maurienne Zap N°121 par lafibremauriennaise


Au programme de ce nouveau Maurienne Zap : interview de Yves Durbet et de Roger Favier, respectivement président et vice-président chargé de l'économie de la CCCM, qui nous parleront de leur rencontre avec le ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg, à propos de l'avenir du site de Rio Tinto Alcan à Saint Jean de Maurienne. Toujours à Saint Jean de Maurienne, le spectacle "Glenn's Swing orchestra" et pour finir, le teaser du prochain "Maurienne Zic". Bon Maurienne Zap à toutes et à tous !

mardi, octobre 16 2012

Maurienne Mag N°109


MAURIENNE MAG N°109 par lafibremauriennaise


Cette semaine, les invités de ce Maurienne Mag sont Roger Favier, Jean-Paul Margueron et Eric Tournier, respectivement vice-président de la Communauté de Communes "Coeur de Maurienne" (CCCM) et chargé de l'économie, maire-adjoint de la ville de Saint Jean de Maurienne et chargé de l'économie, de l’artisanat et du commerce, et président du Groupement des Acteurs Économiques de Maurienne (GAEM), qui vont nous parler de la campagne de redynamisation du commerce local. A ne pas manquer également, le reportage au cœur de la campagne d'affichage à Saint Jean de Maurienne par les commerçants. Bon Maurienne Zap à toutes et à tous !

vendredi, février 3 2012

Teaser - RIO TINTO ALCAN, « notre avenir ne tient qu’à un fil »


Rio tinto alcan par lafibremauriennaise


Le reportage sera disponible prochainement

Pour la presse, un ours est disponible gratuitement

Merci de contacter Maurienne TV : contact@maurienne.tv

mardi, janvier 31 2012

RIO TINTO ALCAN, « notre avenir ne tient qu’à un fil »


RIO TINTO ALCAN, « notre avenir ne tient qu’à un... par lafibremauriennaise


SAVOIE, Saint Jean de Maurienne, Six maires à 25m du sol pour l’avenir de Rio Tinto Alcan, six maires ont choisi de se suspendre, le 03 février, au clocher de la commune, “car l’avenir de la vallée est suspendu à ce fil électrique”.

Communiqué de presse

- page 1 de 2